Vient de paraître

"Moltings" Claude Ber, traduit par Lily Robert-Foley

Récit de la dernière matinée d'une Résidence d'écriture au Monastère de S., les sept feuillets de Mues croisent trois voix, celles du présent du 17 août en romain, celle du carnet tenu durant le séjour feuilleté à l’italique et, en gras, celle mue rétrospectivement par l’écriture.

Édition : Première édition
Langue : anglais
Éditeur Presses universitaires de Rouen et du Havre

Sommaire :
I - vendredi 17/08 6h. Monastere de s.
Les mots, le vent, les herbes racontent
II - 7h40-macher, ruminer entre sources et rivières est une activité spirituelle
III - 8h20-ce qui s'éboule et se moissonne entre pics et monts
IV - 9h45- le soleil s'est levé la nuit aussi en lui
V - 10h25, l'air, la voix, leurs portants
VI - 11h05- où se dispersent pollens et débris
VII - vendredi 17/08, monastère de s. 12h. Le ciel, l'épervier et rectifier

http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100635420

"À la rencontre de la différence Traces diasporiques et espaces de créolisation" Robin Cohen et Olivia Sheringham

Robin Cohen et Olivia Sheringham montrent comment des sociétés apprennent à vivre avec la diversité sociale et culturelle. Ils analysent en détail et en profondeur comment les concepts de formation identitaire, de diaspora et de créolisation mettent en lumière les processus et les géographies de la rencontre.

S'appuyant sur des recherches menées à travers le monde, y compris des travaux de terrain récemment menés en Louisiane, en Martinique, à Maurice et au Cap-Vert, leur étude est tout autant une description riche qu’une analyse perspicace grâce à laquelle il devient plus facile, entre autres, de comprendre comment les identités émergent, fusionnent et se réinventent.

Pour le dire avec Thomas Hylland Eriksen, président de l'Association européenne des anthropologues sociaux, c'est « l'un de ces rares livres à la fois érudits, éloquents et existentiellement engageants. Les auteurs […] invitent généreusement le lecteur à prendre part à cette conversation, qui est si cruciale pour l'avenir de l'humanité sur notre planète qui rétrécit. »

https://www.pulm.fr/index.php/9782367813554.html#desctoggle

table_des_matieres_pocopages_2020.pdf

Stylistic Manipulation of the Reader in Contemporary Fiction

couverture livre Sandrine Sorlin

About Stylistic Manipulation of the Reader in Contemporary Fiction

This book focuses on how readers can be 'manipulated' during their experience of reading fictional texts and how they are incited to perceive, process and interpret certain textual patterns. Offering fine-grained stylistic analysis of diverse genres, including crime fiction, short stories, poetry and novels, the book deciphers various linguistic, pragmatic and multimodal techniques. These are skilfully used by authors to achieve specific effects through a subtle manipulation of deixis, metalepsis, dialogue, metaphors, endings, inferences or rhetorical, narratorial and typographical control.

Exploring contemporary texts such as The French Lieutenant's Woman, The Remains of the Day and We Need to Talk About Kevin, chapters delve into how readers are pragmatically positioned or cognitively (mis)directed as the author guides their attention and influences their judgment. They also show how readers' responses can, conversely, bring about a certain form of manipulation as readers challenge the positions the texts invite them to occupy.
 

Table of contents

1. Introduction: Manipulation in Fiction, Sandrine Sorlin (University Paul Valéry Montpellier 3, France)

Part I. Manipulating Positions, Representations and Viewpoints
2. Metalepsis, Counterfactuality and the Forked Path in The French Lieutenant's Woman, Marina Lambrou (Kingston University, UK)
3. Social Deixis in Literature, Andrea Macrae (Oxford Brookes University, UK)
4. 'The Novel of the Future': Author's Manipulation in Henry Green's Nothing (1950) and Doting (1952), Rocío Montoro (University of Granada, Spain)
5. Building a World from the Day's Remains: Showing, Telling, Re-presenting, Jeremy Scott (University of Kent, UK)

Part II. Readers' Responses to Stylistic Manipulation
6. Manipulating Inferences: Interpretative Problems and their Effects on Readers, Billy Clark (Northumbria University, UK)
7. Readers' Textual Processing and Emotional Responses to a Story Ending: An Experimental Study of a Short Story by J.D. Salinger, Laura Hidalgo Downing (Universidad Autónoma de Madrid, Spain)
8. Manipulating Metaphors: Interactions Between Readers and 'Upon Opening the Chest Freezer', Sara Whiteley (University of Sheffield, UK)

Part III. Multimodal and Genre-Specific Manipulation
9. Manipulation in Agatha Christie's Detective Stories: Rhetorical Control and Cognitive Misdirection in Creating and Solving Crime Puzzles, Catherine Emmott (University of Glasgow, UK) and Marc Alexander (University of Glasgow, UK)
10. Untranslatable Clues: Reader Manipulation and the Challenge of Crime Fiction Translation, Christiana Gregoriou (University of Leeds, UK)
11. Multimodal Manipulation of the Reader in Abrams and Dorst's S., Nina Nørgaard (University of Southern Denmark, Denmark)

Index
 

Reviews

“This is a wide-ranging and fascinating collection of essays on how texts manipulate readers – and how readers manipulate texts – as well as a real demonstration of the breadth and depth of contemporary stylistic inquiry.” –  Sam Browse, Senior Lecturer in English Language, Sheffield Hallam University, UK

Utopies culturelles contemporaines

Auteur(s): L. S. Fournier, C. Bernié-Boissard, Cl. Chastagner, D. Crozat (dir.)

Date de parution: 2019 trimestre 4

Résumé:
À une époque souvent décrite comme saturée de flux de communication et d’innovations technologiques, où les rêves les plus fous de l’humanité semblent déjà avoir été réalisés, comment comprendre à nouveaux frais la notion d’utopie et son succès toujours renouvelé ? Le statut des utopies a considérablement changé. En devenant culturelles, elles sont à la fois diluées et banalisées. Elles deviennent des repères stables plutôt que des ouvertures radicales sur l’ailleurs, des références à partager plutôt que des lignes de partage. Leur lien au politique se dissout tandis qu’elles participent à la mise en spectacle de l’environnement naturel ou de certaines cultures jugées minoritaires ou menacées. Il est donc urgent d’interroger les nouveaux vocabulaires de l’utopie, dans les univers fictionnels comme dans la réalité. Ce questionnement concerne la littérature, les arts, la création numérique, mais aussi l’action politique, le monde économique, la relation aux territoires. Un questionnement supplémentaire, plus réflexif, concerne les différentes disciplines scientifiques et la manière dont elles prennent part à la redéfinition des utopies. Plutôt que de dresser un catalogue des utopies contemporaines ou des projets « futuristes » actuels, l’ambition de cet ouvrage est de réfléchir à la question de la survivance, aujourd’hui, sous quelles formes et à quelles fins, de la pensée utopique.

tdm_at-utopies.pdf

Traces and Memories of Slavery in the Atlantic World

"Traces and Memories of Slavery in the Atlantic World" edited by Lawrence Aje and Nicolas Gachon, Routledge Studies in the History of the Americas

Traces and Memories deals with the foundation, mechanisms and scope of slavery-related memorial processes, interrogating how descendants of enslaved populations reconstruct the history of their ancestors when transatlantic slavery is one of the variables of the memorial process. While memory studies mark a shift from concern with historical knowledge of events to that of memory, the book seeks to bridge the memorial representations of historical events with the production and knowledge of those events. The book offers a methodological and epistemological reflection on the challenges that are raised by archival limitations in relation to slavery and how they can be overcome. It covers topics such as the historical and memorial legacy/ies of slavery, the memorialization of slavery, the canonization and patrimonialization of the memory of slavery, the places and conditions of the production of knowledge on slavery and its circulation, the heritage of slavery and the (re)construction of (collective) identity. By offering fresh perspectives on how slavery-related sites of memory have been retrospectively (re)framed or (re)shaped, the book probes the constraints which determine the inscription of this contentious memory in the public sphere. The volume will serve as a valuable resource in the area of slavery, memory, and Atlantic studies.

https://www.routledge.com/Traces-and-Memories-of-Slavery-in-the-Atlantic-World/Aje-Gachon/p/book/9780367321277

Re-imagining the Guyanas

Edited by / Édité par Lawrence Aje, Thomas Lacroix & Judith Misrahi-Barak

French Guyane, Guyana and Suriname are not often focused on. Sometimes French Guyane is believed to be an island, and one often wonders where Guyana is situated, or Suriname. This collection of essays aims to increase the visibility of the Guyanas and more particularly of the three countries mentioned above. It also means to contribute to scholarship already published and share the knowledge across various disciplinary fields. It will question the traditional divide between disciplines as the best way to approach such complex territories that contain many geographies, histories, languages and cultures. Moving away from simplistic and binary perspectives, the contributors of the volume address these questions that revisit colonial and postcolonial identities, and the porosity between their borders. What can the Guyanas do for us and what can we do for them? Creative and academic writers such as Gaiutra Bahadur, Sonja Boon, Janette Bulkan, Juanita Cox, Tim Cribb, Cyril Dabydeen, Charles Forsdick, Lisa Katharina Grund, Kathleen Gyssels, Natalie Hopkinson, Ateeka Khan, Sinah Kloß, Michael Mitchell, Gabriel Cambraia Neiva, Clem Seecharan, Janice Lowe Shinebourne, explore their Guyanas and others’.

Key words : Ecotones, French Guyane, Guyana, Suriname, migration, indentured labour

guyanas_va.pdf

Chuck Miller. Cueilleurs / Harvesters / Erntearbeiter

Cueilleurs / Harvesters / Erntearbeiter
Chuck Miller

Édition trilingue Traduit de l’anglais américain par Vincent Dussol (français) et Walter Grünzweig (allemand)

http://www.greges.net/rubrique.php3?id_rubrique=104

La voix de Chuck Miller est à la fois originale et représentative - porte-parole au regard sans complaisance (mais plein de compassion) pour un certain précariat dont il a fait partie - qui s’inscrit au confluent de plusieurs traditions américaines : la poésie prolétarienne, l’héritage whitmanien, les Beats, des écrivains du Midwest comme Sherwood Anderson. L’accessibilité de l’écriture de Chuck Miller pourrait faire oublier qu’elle se nourrit d’immenses lectures d’écrivains du monde entier, souvent très peu connus. Ainsi que le lecteur le découvrira, sa poésie en vers libre est forte d’une pensée très structurée. Chaque texte va quelque part, « dit quelque chose ». Harvesters est le seul parmi les livres de Chuck Miller qui, par sa longueur modeste, permettait d’envisager d’en présenter trois versions sous la même couverture. Malgré le petit nombre de pages de l’original, c’est un ensemble de poèmes qui fait livre. C. Miller y a rassemblé treize textes à teneur plus nettement politique. Avec son accord, nous y avons adjoint quatre poèmes de même teneur issus de ses autres livres. Si nous modulons « à teneur politique » par « plus nettement », c’est parce que l’ensemble de son œuvre porte un regard critique (mais jamais cynique) sur le fonctionnement des sociétés sur lequel il se pose. Le mot de « révolte » (Protest) dans le titre de son dernier livre publié à ce jour indique un pouvoir d’indignation intact qui met le doigt sur toutes les formes d’abus de pouvoir, tant dans la vie quotidienne que dans l’histoire du monde. Parmi les sujets abordés dans Harvesters : les travailleurs saisonniers, la médecine pour les pauvres, leur alimentation, l’aide sociale, les conflits du travail, l’environnement. En ce sens, Harvesters est bien représentatif de l’œuvre d’un poète révolté, mais qui, redisons-le, embrasse aussi les joies et la beauté du monde. Cette première traduction en français et en allemand voudrait être une invitation à découvrir et traduire d’autres livres de l’auteur, notamment les quatre plus récents. Dans le dernier, Parsecs to Go, Poems of Protest, se révèle chez le poète, désormais vieil homme, un sens aigu du comique de situation et de l’autodérision que sous-tend malgré tout, toujours et encore, l’espoir de ‘changer la vie’.

Chuck Miller est né dans l’Illinois en 1939. Il vit à Iowa City. Il est l’auteur de dix recueils de poèmes, d’une longue nouvelle, Carnival Story, et d’un roman, ces deux derniers textes étant inédits. Passé par le Iowa Writers Workshop dont il ne garde guère de souvenirs positifs, il fait partie, dans la deuxième moitié des années 1970, d’un groupe d’activistes de la poésie, également implanté à Iowa City, qui se sont baptisés les Réalistes (The Actualists). À l’âge de 28 ans, un séjour en prison de 19 mois pour détention de haschich lui barre durablement l’accès aux établissements d’enseignement américains. Il a par la suite une vie très nomade, séjourne et travaille dans ce qu’on pourrait appeler l’ex-bloc de l’Est (Russie, République Tchèque, Slovaquie, Kirghizistan etc.), la Scandinavie, la Chine, l’Amérique Centrale et du Sud. Il enseigne l’anglais ou bien vit de travail temporaire. L’Iowa reste cependant son point d’attache aux États-Unis. Au milieu des années 1980, il construit avec des matériaux de fortune une cabane en lisière d’Iowa City. Il y habite plusieurs années. Cette existence avec vue imprenable sur les grands ciels du Midwest donne lieu à des textes dans lesquels la lumière fait l’objet d’une attention toute particulière. D’une façon plus générale, les poèmes de Chuck Miller reflètent cette vie passée au contact de la marge dans des lieux rarement cartographiés par la littérature américaine, dans et hors des États-Unis.

Leaves N°7 - Remediating Images/L'image remédiatisée

WHAT DO PICTURES DO?  REMEDIATING IMAGES / L’IMAGE REMÉDIATISÉE

Dossier dirigé par Mathilde Arrivé (EMMA), Nicolas Labarrre (CLIMAS) et Héléna Lamouliatte-Schmitt (CLIMAS)
Illustration: Laetitia Molenaar, Second Story Sunlight.

Ce dossier est dédié à la mémoire de notre regretté collègue et ami François Brunet, disparu le 25 décembre 2018, qui a œuvré activement au développement des études visuelles en France. Il avait participé en tant que Keynote Speaker au colloque « Remediation » dont est issu le présent dossier. C’est avec émotion et reconnaissance que nous publions aujourd’hui son article, en souvenir de sa passion pour l’image, de son engagement dans la recherche et de sa pensée d’une intensité hors du commun.

This collection of articles is dedicated to the memory and academic legacy of our colleague and friend François Brunet, who passed away on December 25th, 2018. François Brunet made a significant contribution to the development of visual studies in France. He was one of the Keynote Speakers for the 2017 Remediation conference that paved the way for this publication. It is with great emotion and gratitude that we publish his article today as a tribute to his passion for images, his commitment to research, and his truly outstanding and pioneering work.

https://climas.u-bordeaux-montaigne.fr/leaves

Poésie - traduction - cinéma / Poetry - translation - film

Poésie - traduction - cinéma / Poetry - translation - film
Sous la direction de Vincent Dussol et Adriana Şerban

Un peu plus de cent-vingt ans après l’invention des frères Lumière, la richesse des combinaisons disponibles ou envisageables entre poésie, traduction et film permet de rebattre les cartes de l’histoire qui voudrait que la poésie précède le cinéma et que la traduction soit seconde. Ainsi le poème peut-il traduire (à distance variable) le film en mots et vice versa, le sous-titrage être poésie, la traduction être à l’origine du film-poème, le corps de l’interprète en langue des signes se faire poème et traduction, la poésie de la bande-son se faire traduction d’une situation géopolitique et ainsi de suite. La définition même de ce qu’il faut entendre par « poésie », « traduction » et « cinéma » se trouve enrichie de ces allers et retours et entremêlements.

+ deux vidéos téléchargeables sur la page web du livre www.lambert-lucas.com

dussol-serban_poetransfi.pdf

Corps et traduction, corps en traduction

Corps et traduction, corps en traduction
Sous la direction de Solange Hibbs, Adriana Şerban et Nathalie Vincent-Arnaud

La traduction, dans ses modalités diverses, serait-elle avant tout une histoire de corps ? « Faire corps » avec un auteur, « plaisir musculaire » des mots, d’un « corps du texte » que l’on « étreint » ou à travers lequel on « tâtonne », vocalisations diverses qui participent
d’une démarche de re-création d’un texte en langue étrangère : autant de signes de l’omniprésence du corps du traducteur ou de l’interprète dans un processus dont l’issue engage tout autant le corps de l’autre, destinataire qui est lui aussi le lieu d’une sensorialité déployée.
Quelles sont les manifestations et les enjeux de cette corporalité multiforme ? Comment se fait, par et pour les diverses instances en jeu, l’incorporation d’un texte, seule manière d’en appréhender le souffle et la substance ? Par la richesse de leurs approches et la
variété des langues envisagées, les textes réunis dans ce volume se proposent d’apporter des réponses à ces questions essentielles à la compréhension intime de certains fondements de notre « être-en-langues » et des mises en relation qui en résultent.

Contributions de Nayrouz Chapin, Daisy Connon, Nicole Côté, Arunima Dey, Florence Encrevé, Adrienn Gulyás, Elisa Hatzidaki, Solange Hibbs, Marta Kaźmierczak, Aïcha Louzir, Lily Robert-Foley, Irene Rodríguez Arcos, Adriana Şerban, Jessica Stephens, Yoshiko Takebe, M.ª Carmen África Vidal Claramonte, Nathalie Vincent-Arnaud.

hibbs_serban_vincent-arnaud_corps_traduction.pdf

LA MÉMOIRE DE L'ESCLAVAGE

Traces mémorielles de l'esclavage et des traites dans l'espace atlantique
Lawrence Aje, Nicolas Gachon

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=...

Le traumatisme culturel de l'esclavage comme structurant, voire comme fondateur d'identités individuelles ou collective a récemment fait l'objet d'un intérêt croissant. L'ouvrage interroge la façon dont les descendants de populations asservies reconstruisent l'histoire de leurs ancêtres ; il évalue les effets culturels, politiques et symboliques que produisent les phénomènes de commémoration, de muséification et de patrimonialisation de la mémoire de l'esclavage ainsi que les contraintes que suppose l'insertion de cette histoire dans l'espace public.

la_memoire_de_lesclavage_-table_des_matieres.pdf

The Wounded Hero in Contemporary Fiction


A Paradoxical Quest

Edited by Susana Onega, Jean-Michel Ganteau

https://www.routledge.com/The-Wounded-Hero-in-Contemporary-Fiction-A-Par...

The Wounded Hero in Contemporary Fiction tracks the emergence of a new type of physically and/or spiritually wounded hero(ine) in contemporary fiction. Editors, Susana Onega and Jean-Michel Ganteu bring together some of the top minds in the field to explore the paradoxical lives of these heroes that have embraced, rather than overcome, their suffering, alienation and marginalisation as a form of self-definition.

Table of contents : https://www.routledge.com/The-Wounded-Hero-in-Contemporary-Fiction-A-Par...

Virginia Woolf’s Good Housekeeping Essays

couverture ouvrage C. Reynier Woolf Good Housekeeping Essays


By Christine Reynier

Routledge


In the mid-twentieth century, Virginia Woolf published ‘Six Articles on London Life’ in Good Housekeeping magazine, a popular magazine where fashion, cookery and house decoration is largely featured. This first book-length study of what Woolf calls ‘little articles’ proposes to reassess the commissioned essays and read them in a chronological sequence in their original context as well as in the larger context of Woolf’s work. Drawing primarily on literary theory, intermedial studies, periodical studies and philosophy, this volume argues the essays which provided an original guided tour of London are creative and innovative works, combining several art forms while developing a photographic method. Further investigation examines the construct of Woolf’s essays as intermedial and as partaking both of theory and praxis; intermediality is closely connected here with her defense of a democratic ideal, itself grounded in a dialogue with her forebears. Far from being second-rate, the Good Housekeeping essays bring together aesthetic and political concerns and come out as playing a pivotal role: they redefine the essay as intermedial, signal Woolf’s turn to a more openly committed form of writing, and fit perfectly within Woolf’s essayistic and fictional oeuvre which they in turn illuminate.

https://www.routledge.com/Virginia-Woolfs-Good-Housekeeping-Essays/Reyni...

From Surviving to Living, Voice, Trauma and Witness in Rwandan Women's Writing


Catherine Gilbert

Collection « PoCoPages »

Pendant le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994, les femmes ont été soumises à des actes d’une violence extrême. Ce livre nous offre une étude critique des témoignages publiés de la part des femmes rwandaises rescapées du génocide, dans le but de comprendre leurs réponses à une telle expérience. En s’appuyant sur la théorie du trauma, les études de l’Holocauste et les approches critiques du témoignage, From Surviving to Living examine la construction de la mémoire individuelle et collective du génocide et les difficultés auxquelles les femmes doivent faire face dans la survie au quotidien. À travers une analyse de témoignages écrits en français, et un plus petit nombre en anglais, ce livre souligne le besoin de développer de nouvelles méthodes pour entendre les voix des femmes rwandaises, afin de mieux comprendre leur souvenir du trauma, mais aussi afin d’entendre le défi qu’elles posent aux réponses occidentales traditionnelles au trauma.

During the 1994 Genocide against the Tutsi in Rwanda, acts of extreme violence were committed against women. This book presents a critical study of Rwandan women’s published testimonies, seeking to understand how Rwandan women genocide survivors respond to and communicate such experiences. Drawing on trauma theory, Holocaust studies and critical approaches to testimony, From Surviving to Living examines the ways in which the genocide is remembered in both individual and collective memory and the challenges Rwandan women face in the ongoing process of surviving trauma. Through close analysis of women’s testimonies written predominantly in French, and a smaller number in English, this book underlines the necessity of developing new ways of listening to the diversity of Rwandan women’s voices, in order not only to gain greater insight into how traumatised individuals remember, but also to hear the challenge they pose to conventional Western modes of responding to trauma.

https://www.pulm.fr/index.php/9782367812687.html#desctoggle

Writers' Biographies and Family Histories in 20th- and 21st-Century Literature

ouvrage Aude Haffen

Aude Haffen and Lucie Guiheneuf, eds., Writers' Biographies and Family Histories in 20th- and 21st-Century Literature, Newcastle: Cambridge Scholars Publishing, 2018.

New creative forms of life writing have emerged over the past four decades. Following in the footsteps of the “New Biographers,” who more than half a century earlier had trusted art and imagination to uncover some truth about a singular existence, some late-twentieth and twenty-first century novelists, playwrights and essayists staged the lives of writers they loved, wanted to vindicate, or whose influence they needed to acknowledge and ward off. In other cases, they turned to another sort of genealogy and, blurring the lines between biography and autobiography, told the story of their parents’ lives.
This volume includes ten essays on American, British and Canadian writers’ biographies and family histories, ranging, chronologically speaking, from Virginia Woolf’s Orlando (1928) to Lila Azam Zanganeh’s The Enchanter: Nabokov and Happiness (2011). The connection between biography and fiction is explored, and analysed in the light of different veins of postmodernism—ludic, nostalgic and subversive. The contributors give pride of place to those biographical enterprises in which generic distinctions yield to transgeneric recompositions, ontological frontiers are crossed, genders are queered, women artists empowered, and the creating subject revealed to be fundamentally elusive and plural.

http://www.cambridgescholars.com/writers-biographies-and-family-histories-in-20th-and-21st-century-literature